Mon approche

Ma pratique de la psychothérapie s’adresse à tous ceux et celles qui traversent un passage difficile dans leur vie, de l’adolescence à la maturité. 
On peut venir consulter pour simplement pouvoir s’exprimer librement et en toute confidentialité, parce qu’on veut faire un point sur sa vie, parce qu’on souffre d’angoisse, de dépression, parce qu’on sent que « quelque chose » ne va pas, qu’on n’arrive pas à s’épanouir, qu’on somatise régulièrement, ou qu’on se sent « tiraillé(e) ». 
Ou encore parce que les hauts et les bas nous donnent une sensation de "grand huit".

Mon approche intégrative inclut les écoles principales de la psychothérapie (voir dans l'onglet "Qui suis-je") et j’utilise différents outils selon la problématique de chacun. 
Les séances sont un moment de dialogue. J’explore avec vous l’origine de vos soucis, soit dans l’enfance, soit dans le présent, et souvent les deux, et nous élaborons ensemble les stratégies pour changer votre ressenti, retrouver un confort émotionnel et faire évoluer votre situation actuelle.
Sauter le pas d’entreprendre une psychothérapie - parce que vous en ressentez le besoin ou parce que votre médecin, un ami, vous l’a recommandé -, est toujours une épreuve. On remet souvent cela à plus tard, parce que c’est difficile, qu’on ne sait où cela va nous mener, ou à cause du coût, ou encore parce qu'on ne sait vers qui se tourner. Il faut savoir que la plupart des patients regrettent de ne pas avoir entrepris ce travail plus tôt, alors lancez-vous !

Note : La psychothérapie, telle que je la pratique, ne traite pas les troubles psychiatriques, mais les difficultés de tout un chacun sur le chemin de la vie. L’équilibre émotionnel et psychique n’est pas naturel à l’être humain et chacun de nous a besoin d’aide.


Pour les adultes et les thérapies de couple, voir plus bas.

Thérapie pour adolescents

Les adolescents ont besoin d’aide pour grandir, pour comprendre comment exprimer leur personnalité nouvelle et se positionner de manière positive face aux parents et à l’autorité, pour retrouver le courage parfois perdu dans les études à cause d'un trop-plein émotionnel, et pour mieux vivre les relations entre pairs.
Une trop grande timidité ou une impulsivité à exprimer les émotions peut rendre la vie sociale ou familiale difficile et générer de l’incompréhension. 
De nombreux adolescents se vivent comme une boule d’émotions difficiles à décrypter et à exprimer clairement. Dans la thérapie, ils apprennent à se connaître, de façon à ce que l’interaction avec le parent puisse se développer en interaction « gagnant/gagnant ».

Pour certains encore, l’approche de la sexualité et des relations sentimentales est problématique. Les premières déceptions sentimentales peuvent être très douloureuses et il existe un risque suicidaire que le parent ne doit pas sous-estimer. On peut aussi avoir besoin de consulter pour une masturbation excessive, une trop grande dépendance amoureuse, ou à l’autre bout du spectre une peur de l’autre sexe.

La thérapie permet à l’adolescent de mieux se comprendre, de s’exprimer posément, de gérer ses émotions, de cerner son projet de vie et de développer une stratégie pour atteindre son but. Je l'associe si nécessaire à un coaching scolaire avec Madame Chantal Surville.

Note : La moitié des adolescents connaissent des problèmes psychologiques et 22% ont des problèmes sévères. Ces troubles sont : dépression, trouble bipolaire, anxiété, phobie sociale, phobie spécifique, trouble panique, stress post-traumatique, trouble de l’attention et hyperactivité, trouble oppositionnel avec provocation, abus d’alcool, drogues, troubles du comportement alimentaire.


Thérapie pour adultes

La thérapie permet de mieux comprendre ses émotions négatives. Il peut s'agir de peurs, d'angoisses, de timidité, d'inhibitions, de découragement,  de dépression,  de phobies, colère, jalousie pathologique, honte, culpabilité, sentiment d’être victime, d’être différent, de ne pas avoir de chance… La liste est longue.
Il est nécessaire d'en découvrir l’origine ou la cause et de transformer ces émotions difficiles en une énergie positive (qui existe à la base puisque nous agissons toujours pour nous protéger).  
On peut ainsi se positionner de façon à vivre une vie plus en accord avec ses aspirations profondes. 

Il faut savoir que la thérapie d'un adulte est en général plus lente que chez l’enfant ou l’adolescent dans la mesure où l’histoire de la personne, les habitudes émotionnelles et comportementales sont ancrées depuis plusieurs décennies.

La plupart des thérapies d’adulte permettent de mettre en rapport les acquis de l’enfance qui sont limitants - et dont la personne souhaite se défaire - avec l’histoire de la famille afin de mieux comprendre comment sa problématique s’insère dans le contexte familial, et finalement de se positionner plus sainement.
On peut aussi aborder une thérapie parce qu’on se sent mal, émotionnellement ou physiquement, sans trop savoir pourquoi, ou parce qu’on a besoin de faire le point sur sa vie pour prendre des décisions importantes.
Elle permet en outre de travailler les troubles de l’humeur pour adopter un comportement plus adéquat et plus sain.

La plupart des adultes consultent lorsqu’ils ont l’impression de « tourner en rond ». Toutes les grandes étapes de la vie sont potentiellement porteuses de difficultés d’adaptation, mais aussi s'offre alors à nous l'occasion de rebondir et d'ouvrir des perspectives.
On peut enfin décider d’entreprendre une thérapie simplement afin de se connaître, parce qu’on réalise que l’inconscient travaille le plus souvent sans consulter le "capitaine du navire" et qu’on souhaite diriger sa vie en conscience.
Dans mon approche, la personne va apprendre non seulement à mieux comprendre et gérer les mécanismes qui l’animent mais aussi les bases du fonctionnement humain qui s’appliquent à son cas, et donc à s’auto-analyser et mettre en oeuvre un comportement différent.


Thérapie de couple

Les séances de couple permettent de comprendre quelle est la mésentente profonde qui se manifeste dans les différentes versions de LA dispute ou de la distance. 
Si ces séances commencent ensemble, il est souvent nécessaire de faire travailler les deux personnes séparément pour dénouer au niveau individuel la dynamique du conflit dont la tonalité n'est jamais un hasard.
Dans la plupart des thérapies de couple, on voit émerger une entente plus grande, plus riche et plus profonde qu’au début de la relation motivée par le simple élan primordial. C’est comme un nouveau souffle d’amour pour le couple qui retrouve le sentiment amoureux dans la redécouverte. 
S'il arrive que l’issue d’une thérapie de couple soit la séparation, cette séparation se déroule alors dans la paix et la cohésion, essentielles quand le couple a des enfants.
Ce travail permet la sortie de conflits stériles qui « tournent en rond ». Le conflit, enfin compris, permet l’évolution des deux partenaires.