mardi 9 mai 2017

Femmes, les blocages à l'orgasme.


Comme vu dans l'article précédent, la difficulté à atteindre l'orgasme peut être une simple méconnaissance de son corps et de ses possibilités de jouissance. C'est une difficulté qui existe assez peu chez l'homme jeune car l'exploration des parties génitales est plus facile et évidente, et quasiment systématique, même si certains hommes expérimentent la masturbation à un âge relativement avancé et ce pour différentes raisons (garçon très cérébral, environnement répressif, mauvaise image de la sexualité...).
Lorsque chez la femme les tentatives échouent, il est nécessaire dans un premier temps de consulter un gynécologue pour vérifier l'intégrité de l'appareil génital. Si aucun problème n'est signalé, le blocage est donc psychologique.
En effet, en consultation de psychanalyse, on entend que la masturbation est assez mal perçue par un certain nombre de femmes, n'en déplaise aux magazines féminins.
Parfois encore, le désir, qui congestionne et humidifie les organes génitaux, n'est même pas identifié clairement et pris pour une envie d'uriner ou une irritation, tant les organes sont proches.
Disons que chez la femme, la notion de plaisir sexuel peut être mise longtemps de côté, alors que pour l'homme, la vision de son sexe rend la question incontournable.
Ainsi donc, de nombreuses femmes reconnaissent mal leur désir (certaines pensent d'ailleurs qu'elles n'en ont pas) et recherchent peu le plaisir. Elles envisagent alors la sexualité pour sa dimension de procréation et pour satisfaire l'homme et se l'attacher. 
Si le poids de la religion est aujourd'hui assez peu présent, et le plaisir sexuel féminin mieux admis, on remarque un blocage, interne à la personnalité, pour les femmes souhaitant leur liberté et le contrôle de leur vie. Les jeunes femmes envisageant des études poussées et faire carrière avant de fonder une famille, auront tendance à occulter l'appel du corps, pour se concentrer sur ce qui leur semble essentiel. Et si en général elles n'en souffrent pas, malgré de petites somatisations, le problème se révèle dans toute sa complexité lorsqu'elles souhaitent une union. L'équilibre libidinal qui n'est pas atteint altère la vie de couple et l'intimité.
Le blocage peut avoir encore d'autres sources : une dynamique familiale incestueuse ou incestuelle, une mauvaise image du ou des couples parentaux, une fausse image de la sexualité (transmise par les magasines et la pornographie), un traumatisme, une image du corps dévalorisée.
L'épanouissement sexuel peut être ainsi vécu comme une humiliation, une dévalorisation, voire une soumission insupportable.

#orgasme #sexualité #couple


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire